Michel Baron - Cours d'harmonie

Le choral d'école

Avant d'apprendre à écrire des chorals dans le style de ceux réalisés par Bach, il est d'usage de compléter l'étude de l'harmonie par des exercices développant le style contrapuntique. Contrairement aux chorals traités par Bach, le choral d'école respecte des règles à la fois plus simplistes et plus strictes : il faut surtout le considérer comme un outil d'assouplissement préparatoire au choral selon Bach, ou à d'autres formes de choral libre de style moderne.

Une fois le choral d’école bien maîtrisé, ou encore si on ne souhaite pas travailler le choral dans la tradition "d'école", on pourra atténuer la rigueur des règles suivantes de manière à se rapprocher du style de Bach. Il suffit de se reporter, au bas de cette page, aux notes concernant le style du choral chez Bach.

Règles mélodiques

Le choral d'école est un chant donné, en valeurs presque toutes égales, le plus souvent en noires. Il peut avoir un caractère modal.

La mélodie est divisée en sections appelées "périodes", ponctuées par des points d'orgue.

Toutes les voix devraient tendre vers le même équilibre horizontal. Par exemple, chacune d'entre elles doit pouvoir placer à son tour des mouvements de notes de passage en croches (note 1). Les intervalles larges doivent être utilisés à bon escient.

L’intervalle mélodique risquant d’être le plus plat est la tierce : on surveillera son emploi. Au contraire, les intervalles mélodiques de quarte et de quinte sont dynamiques et expressifs, si on n’en abuse pas.

Les seules notes étrangères permises sont les notes de passage, les broderies et les retards.

On n'admet pas d'accords altérés ni d'appoggiatures.

En fin de phrase, la sensible peut descendre à la quinte sans restriction pour conserver un accord final complet. Ce procédé est courant chez Bach.

Règles harmoniques

Les arrêts sur points d'orgue doivent être supportés par une cadence parfaite, une cadence rompue ou une demi-cadence. Donc, en principe, les arrêts se produisent sur des accords à l'état fondamental (note 2).

Il faut s’obliger à éviter deux repos consécutifs sur un même accord, sauf si leurs fonctions tonales sont différentes (note 2).

Tous les accords de septième doivent être préparés. En ce qui concerne les septièmes de dominante, il suffit que l’une des deux notes formant la dissonance soit en place lorsque l’autre se présente. En d’autres termes, il vaut mieux ne pas attaquer (plaquer) les accords de septième de dominante (note 2).

Les seconds renversements sont proscrits, à moins qu’ils se présentent par rencontres de notes de passage (note 3).

Après une période, on peut repartir sur le même accord. On peut également être tolérant en ce qui concerne les syncopes d'harmonie, à condition que l'intérêt contrapuntique le justifie.

Règles rythmiques

La sobriété est de règle. On utilisera des noires, quelques blanches, et des croches autant que possible: à titre scolaire et uniquement pour développer l’adresse d’écriture, tous les temps devraient être occupés par deux croches dans au moins une partie (note 1).

Note: cette obligation peut sembler irréalisable au début, mais c'est un excellent exercice pour être capable ensuite, dans des chorals dans le style de Bach, ou d’autres styles, de "parler" en croches absolument on le décide, et quand on le décide.

L'emploi des doubles croches doit être très modéré, et sous forme de croche sur le temps suivie de deux doubles, toutes trois conjointes (note 4).

 

Notes concernant le style du choral chez Bach

Note 1 :Pas d’obligation du genre chez Bach. Toutes les éventualités existent.
Note 2 :Bach fait occasionnellement des exceptions à ce principe.
Note 3 :Bach utilise très occasionnellement la quarte et sixte d’appoggiature, et éventuellement sur le 1er degré (voir le chapitre : quarte et sixte d’appoggiature).
Note 4 :On rencontre plus rarement : deux doubles sur le temps suivies d’une croche.

BASSES DONNÉESCHANTS DONNÉS

Jean Gallon, 80 exercices et thèmes d'harmonie, troisième série. Bon outil pour enseigner ou travailler le choral d'école, pour les étudiants qui en ont le temps et même pour les touche-à-tout autodidactes. Entre autres, vingt-six exercices de choral en chants donnés, avec leurs travaux préparatoires en basses données. Le dernier est un choral "de travail" constitué de quatre périodes : les deux premières sur des la répétés, la troisième sur des do et la dernière sur des la. Oui, il faut avoir quelque chose à dire pour réussir ce genre d'exercice.
Pour aller vers le "vrai" style, il est entendu qu'on peut toujours travailler sur les mélodies des 371 chorals à quatre parties, réalisés par Bach, en choisissant d'abord ceux que l'on connaît bien, ensuite les autres.


Redémarrage version cadres Redémarrage version sans cadres
Menu de la version sans cadres
  1 - Introduction 11 - Retards
  2 - Règles générales 12 - Autres notes étrangères
  3 - Quinte 13 - Pédales
  4 - Sixte 14 - Basses non chiffrées
  5 - Quarte et sixte 15 - Choral et autres styles
  6 - Modulations 16 - Tableau des chiffrages
  7 - Septième de dominante 17 - Bibliographie, biographies
  8 - Septièmes d'espèces 18 - Liens utiles, recherches
  9 - Neuvièmes 19 - Extraits d'un traité (Koechlin)
10 - Altérations 20 - L'auteur       Vos remarques seront certainement utiles !

HOME

© Michel Baron - Utilisation à des fins commerciales strictement interdite.
Utilisation autorisée à des fins personnelles ou pédagogiques seulement.
Ce site est entretenu de manière bénévole et sans but lucratif.